Au marché de la Réole, votation pour l’eau

Samedi 27 mars, l’Estaca reprenait contact avec le marché de La Réole.

Objectif : votation jusqu’au 13 avril, pour l’eau, bien public

Toujours un grand marché, avec ses habitués, les gens pressés qui viennent le plus tôt possible et qui n’ont pas de temps à perdre avec les distributeurs de tracts.
Puis, vers 10 heures, arrivent les gens moins pressés avec lesquels on peut discuter. On y rencontre même des jeunes parents avec enfants…

Vous trouverez ci-joint quelques images de ces moments.
Une vidéo sera publiée à la fin de la campagne, après les marchés de Monségur et Bazas.

Et, donc à 8 heures de ce matin du vendredi 26 mars, on pouvait frapper les 3 coups…

Tout ceci n’est certes pas inutile, évidemment. Mais il est difficile de juger l’impact réel de telles actions militantes.

Ce que l’on peut dire c’est que c’est mieux que de ne rien faire…

Marché après marché, année après année, une constatation ne cesse de devenir préoccupante : la France Insoumise rate une partie du public électoral, le public des travailleurs indépendants, des artisans, des employés des artisans… sans parler des paysans.

Nous sommes perçus comme un mouvement de « cadres-moyens-fonctionnaires-à-l’abri-des-fins-de-mois-difficiles ».

Tous ces petits artisans, commerçants, employés du secteur marchand, se reportent volontiers vers le parti de la blondasse-BIP-onnasse, non parce qu’ils croient en ce parti, mais à défaut d’autre chose…

Nous savons que l’on va nous dire : « Mais la France insoumise s’occupe des mal-logés, des migrants sans toit, des pauvres, » etc…

Oui, bien-sûr, il faut aussi être présent auprès de ces personnes en difficulté mais croire que cela suffit serait une erreur, pour plein de raisons…

Il nous semble urgent d’aborder rapidement et en profondeur « ce problème des travailleurs indépendants ». Évidemment, il y a la solution de Bernard Friot (le Salaire à vie), les coopératives, la Sécurité Sociale de l’Alimentation, etc… Nous craingnons que ces solutions soient, pour l’instant, inaudibles.

Et pourtant, sur les marchés, il arrive assez souvent que la France Insoumise soit bien accueillie par les… petits marchands ! Non par simple courtoisie commerciale mais par intérêt (certes diffus) vers d’autres cadres juridiques qui seraient plus positifs envers leur façon de travailler, de commercer.

Hélas, nous n’avons pas grand-chose de concret à leur proposer. Regardez les déclarations de principe des différents manifestes en vue des élections départementales et régionales : combien de fois le mot « artisan » est cité ?

A suivre…

Bureau de vote >>
Oh des vieux échappés de l'EHPAD
Véhicule Info Parage à la Réole
Pas facile d'aborder les magouilles libérales
Scène rare : des jeunes !
Ah un quadra attentif.
Les parents font la queue pour voter
Pas besoin de 5G pour voter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.