Projection du documentaire « Podemos, quand l’Espagne s’indigne ! »

Avec la présence de Miguel et Cécilia, insoumis du groupe de Floirac, qui témoigneront de leur participation aux campagnes électorales de Podemos en Espagne.

Lundi 12 novembre à 20h30, à la Permanence parlementaire du député insoumis Loïc Prud’homme, 281 Route de Toulouse, Villenave d’Ornon.

Soirée organisée par le groupe Les Insoumis à l’Action de Talence.

En 2014, un nouveau parti fait irruption dans le paysage politique espagnol : Podemos.

Il est né de la mobilisation des millions d’Espagnols, victimes de la crise de 2008 et indignés par les politiques d’austérité imposées par le gouvernement.

Aujourd’hui, le parti est la troisième force politique du pays. Ses fondateurs et des militants racontent la genèse de ce mouvement, qui veut transformer l’Espagne, jusqu’à la victoire électorale qui a vu des députés de Podemos entrés à l’Assemblée.

La naissance de Podemos

Mai 2011, des centaines de milliers de manifestants défilent dans les rues des principales villes espagnoles. Le mouvement des Indignés est né le 15 mai 2011 (d’où son autre nom de mouvement du 15 mai, 15-M) sur la place de la Puerta del Sol à Madrid. Ce jour-là, les manifestants protestent contre les politiques d’austérité nées après la crise économique de 2008.
Parmi les inspirateurs du mouvement, on trouve notamment le livre de Stéphane Hessel, «Indignez vous !». Dans ce livre, l’auteur, ancien déporté, vantait l’idée de résistance.

 

Convertir l’indignation en changement politique

Le succès des Indignados surfe sur le rejet du bi-partisme (PPE, PSOE), de la corruption, de la crise, d’un chômage à plus de 20%. Il rencontre un grand succès dans la jeunesse, universitaire notamment, qui se retrouve confrontée à une politique d’austérité qui ne créé pas d’emplois. Il se développe via les réseaux sociaux.
Depuis, le mouvement Podemos, né en janvier 2014, s’est structuré. Son manifeste «Prendre les choses en main, convertir l’indignation en changement politique» exprime la nécessité de transformer la mobilisation sociale du mouvement des Indignés en processus électoral, notamment en vue des élections européennes de mai 2014.

 

Succès aux Européennes 2014

Quasi inconnu, le parti Podemos émerge lors des européennes du 25 mars 2014. La toute jeune formation obtient près de 8% des voix et se place au 4e rang des partis espagnols, dont les deux premiers le PP (conservateurs) et le PSOE (soc) sont en recul de 16% chacun… signe d’une recomposition du paysage politique et d’une désaffection pour les deux formations qui ont géré l’Espagne depuis le retour de la démocratie.

 

Au lendemain des municipales du 24 mai 2015, la presse espagnole souligne le nouvel ancrage du mouvement Podemos dans la carte politique espagnole. «Changement politique aux dépens du PP», titrait le journal de centre-droit El Mundo, soulignant «la forte irruption» de Podemos et «la notable ascension de Ciudadanos», le parti de centre-droit, montrant que «le panorama politique espagnol est entré dans une nouvelle phase» à quelques mois des législatives.

Amis espagnols, toute l’Europe vous regarde avec admiration et espoir !

Une fois par mois, la projection d’un documentaire ou d’un film vous sera proposée. Parlez-en autour de vous !

 

Les projections sont suivies de discussions, toujours intéressantes puisqu’elles nous permettent de confronter nos idées, de nous faire avancer dans notre réflexion, de prendre conscience…

Pour certaines séances, un interlocuteur pourra être présent pour alimenter et enrichir les débats.

Vous pouvez nous soumettre vos idées de documentaires ou de films, nous essaierons d’en tenir compte dans notre programmation. Vous pouvez aussi nous rejoindre et participer à l’élaboration des projections.

Pas encore insoumis ? Rendez-vous à l’adresse indiquée, nous vous accueillerons chaleureusement et avec respect.

Insoumis ? Pensez à vous inscrire sur l’événement proposé sur la plate-forme nationale de la France Insoumise

Anciennes projections :

Présentation par le député insoumis Loïc Prud’homme

du rapport de la commission d’enquête sur la nourriture industrielle, qu’il a présidé à l’Assemblée .

 

Le 15 octobre 2018 : documentaire à haute teneur en sucre « Sugar Land ».

La malbouffe nous empoisonne ! Reprenons le pouvoir sur notre assiette !

 

 

Le 19 septembre 2018 : « La stratégie du choc, la montée du capitalisme du désastre », d’après le livre de Naomi Klein.

En utilisant de nombreuses images d’archives, Michael Winterbottom et Mat Whitecross démontrent la puissance du texte de Naomi Klein et la nécessité de résister.

“Un cours magistral” Libération

“Un percutant dossier à charges contre un monde décrit comme la proie d’une économie cynique et meurtrière” Le JDD

Le 26 juillet : Propaganda, la fabrique du consentement de Jimmy Leipold.

Comment influencer les foules ? À travers la figure d’Edward Bernays (1891-1995), l’un des inventeurs du marketing et l’auteur de « Propaganda », un passionnant décryptage des méthodes de la « fabrique du consentement ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.